MERCI MR ESTROSI: savourez son discours du mois de Juin: "je suis un Juif de cœur, je dois ajouter que j’aime Israël"

Publié le par sarealnews

photo media press info
photo media press info

Je suis fier d'être un ami d'Israël.

A peine arrivé sur la Terre d'Israël, je souhaite m’exprimer afin de marquer mon engagement dans la lutte contre l’anti-judaïsme, qui gagne partout du terrain, et contre l’odieuse campagne internationale de Boycott,

Ce déplacement constitue d’abord pour moi un indispensable acte de solidarité envers un Etat et une nation qui ne renoncent jamais, et un cri d’alarme devant la montée de cet anti-judaïsme de plus en plus virulent qui sévit en Europe. Que ceux qui alimentent chaque jour, dans les médias ou au cours de leurs interventions et de leurs «spectacles», cette haine du Peuple d’Israël mesurent la responsabilité lourde qui est la leur.

Je me suis ainsi opposé avec force à la venue sur le territoire de Nice Côte d’Azur de Messieurs Dieudonné M’Bala M’Bala et Alain Soral bien avant que le gouvernement français actuel dénoncent leurs propos de haine. A l’inverse, j’ai veillé à ce qu’une avant-première de l’excellent film d’Alexandre Arcady, intitulé « 24 jours, la Vérité sur l’affaire Ilan Halimi », ait lieu à Nice en présence de personnalités des trois confessions monothéistes.


Si j’ai déclaré publiquement, lors de l’allumage de Hanouka 5774, que je suis un Juif de cœur, je dois ajouter que j’aime Israël. A ceux qui soutiennent sans discernement la campagne de boycott contre Israël, je veux dire qu’ils ne nuisent pas à l’Etat juif mais à la paix ; de plus, les assassins et les terroristes qui prônent le meurtre du Juif sont ravis de ce soutien qui conforte à leurs yeux les actes criminels. Enfin, je veux souligner ici que l’appel au boycott est discriminatoire au regard du droit français puisqu’il entrave l’exercice normal d’une activité économique ou culturelle d’origine israélienne.
S’il est bien une leçon que transmet Israël au monde, c’est qu’un Etat de droit, précisément, doit protéger efficacement la démocratie en son sein et ne jamais rester sans défense.

Je déclare régulièrement devant toutes les instances que le devoir de la France est de soutenir Israël et de s’opposer à tous ceux qui menacent sa sécurité ou appellent à sa destruction. Il en est de même s’agissant de la protection des Juifs de France car chaque attentat, chaque agression, chaque insulte constitue, de fait, une atteinte intolérable à la République. De même, j’ai apposé au fronton de la mairie de Nice le portrait géant du soldat franco-israélien Guillad Shalit dès le mois de décembre 2008 et ne l’ai décroché que le 18 octobre 2011, d’un geste commun avec le Président Nicolas Sarkozy, une fois sa libération effective. Chaque anniversaire de l’Etat d’Israël, chaque Yom Hazikaron et Yom Hatsmaout sont commémorés à Nice, à ma demande, en présence des pouvoirs publics.

Face à la mécanique inacceptable qu’est la judéophobie, il est impératif que des élus de la République française et d’autres pays s’engagent et fassent rempart pour protéger les Juifs et soutenir Israël. Je suis et serai toujours de ceux-là.

(IMPORTANT Retrouvez désormais tous nos articles sur notre site internet:http://sarealnews.com/)

Publié dans Israel, estrosi

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article