Gwyneth Paltrow va se convertir au judaisme. Entre moqueries et courage voilà son incroyable histoire

Publié le par sarealnews

photo Reuters
photo Reuters

Le judaïsme a fait la une des informations du monde entier ces derniers jours depuis l'annonce que l'actrice oscarisée Gwyneth Paltrow a décidé de se convertir au judaïsme. Du New York Post aux USA au Daily Mail en Grande Bretagne tout le monde consacre ses titres sur le fait que la célébrité consacrée la "plus belle femme" l'année dernière par le magazine People va passer des scénarios de film à l'étude de la Torah. Ne soyez donc pas surpris si vous croisez l' après-midi lors de la prière Minha des paparazzis essayant de voler une photo de la belle blonde quand elle se connecte avec son Créateur.

Bien sûr, il y aura sûrement ceux qui vont jeter un regard cynique sur cet épisode. En effet, à peine la nouvelle est elle parue que des tweets mesquins font le tour des réseaux sociaux en déclarant, "Gwyneth Paltrow va se convertir au judaïsme, les juifs n'on- ils pas assez souffert ". Méchanceté mise à part, quel que soit ce que l'on peut penser de Hollywood ou des acteurs, la décision apparente de Paltrow pour devenir juive est un développement encourageant, qui souligne le grand potentiel qui existe pour apporter des descendants de Juifs au peuple juif. Car à un moment où l'assimilation est très forte, tendre la main aux personnes ayant une ascendance juive aiderait à nous renforcer quantitativement et qualitativement, numériquement et spirituellement.

Comme cela a été largement rapporté, Paltrow est la fille d'un père juif et d'une mère non juive, ce qui signifie qu'elle est l'exemple classique de ce que la littérature rabbinique désigne comme «Zera Yisrael» («la semence d'Israël"). Le declic a eu lieu le 1er Avril 2011, sur le programme TV de généalogie NBC où elle est invitée. Paltrow va faire un voyage de découverte en se plongeant dans ses racines avec l'aide de chercheurs et d'universitaires. Assise dans le sanctuaire de la Synagogue Eldridge Street de New York, elle regarda les dossiers historiques du recensement et documents de mariage de sa famille. Elle apprend que son arrière grand-père, Simcha Paltrovich, était un rabbin et auteur d'un ouvrage religieux nommé "Keter Tsvi »et son - arrière-arrière-arrière grand-père était également un rabbin éminent et kabbaliste à Novgorod en Pologne. Une photo de deux de ses ancêtres, ressemblant à un couple juif typique du vieux monde Europe de l'Est, présente un contraste frappant avec la star de Shakespeare in Love et la série Iron Man.

Il ne fait aucun doute que Paltrow a un lien historique, biologique et même spirituelle avec le peuple juif. S'exprimant lors d'une manifestation à Londres organisée par la Sécurité communautaire d'affectation spéciale de la communauté juive britannique, elle a dit qu'elle veut élever ses enfants, Apple et Moïse 8 et 10 ans dans un «environnement juif" . Et dans les interviews, Paltrow a également déclaré qu'elle se considère elle-même une «princesse juive" en raison de ses ancêtres.. (...)

Comme l'a écrit le grand chef hassidique du 19ème siècle, le rabbin Tzadok HaKohen de Lublin dans son travail Resisei Layla, chaque "Juif perdu» trouvera un jour son chemin de retour à notre peuple ". "Gwyneth Paltrow en est la preuve car même dans les profondeurs de Hollywood, sous les strass et les paillettes, ses racines juives ne peuvent disparaître. Alors bienvenue, chère Gwyneth, et que votre retour ouvrira la voie à bien d'autres encore.

(IMPORTANT Retrouvez désormais tous nos articles sur notre site internet:http://sarealnews.com/)

THE JERUSALEM POST

Publié dans paltrow, conversion, judaisme, Israel

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article