«MON CHER PAYS JE T'AIME, OUI JE T'AIME MAIS JE PARS»

Publié le par Serge Atlan

«MON CHER PAYS JE T'AIME, OUI JE T'AIME MAIS JE PARS»


«MON CHER PAYS JE T'AIME
OUI JE T'AIME MAIS JE PARS»

Douce France
cher pays de mon enfance
Je ne reconnais plus tes valeurs
tu commences à me faire peur

Des synagogues menacées
Des critiques infondées
Les juifs de France sont en souffrance
Regarde leur désespérance

Liberté, égalité, fraternité
Voilà les valeurs que tu défendais
Mais derrière ces mots si puissants
On voit seulement la haine défiler maintenant

Des députés pas très intelligents
Veulent valider des déferlements médisants
Qui ravivent des plaies du passé
Que l'on pensait a tout jamais enterrées

Tes enfants commencent à partir
Et pensent ne plus vouloir revenir
L'appel au départ retentit
Comme une évidence aujourd’hui

Mais nous on t aime
et à travers ce poème
Il faut te dire de changer
ou cela sera un adieu à jamais

Publié dans Alyah, Antisemitisme, Israel

Commenter cet article